NOS ACTIONS

Sans titre-2a.jpg

© Frédéric MALIGNE / LHFA / CNRS Photothèque

DESIGN DES CATALYSEURS

La transformation des matières grasses issues du secteur agroalimentaire ainsi que la reconversion du lindane et de ses dérivés se feront par réactions catalytiques, dans le but de mettre en place des processus à haute économie d'atomes et d'énergie en augmentant la cinétique des réactions et donc permettant de travailler à des températures modérées (<50-70 °C). Pour cela, il est nécessaire de disposer de différents types de catalyseurs : organocatalyseurs, catalyseurs organométalliques et nanocatalyseurs, immobilisés à la fois sur des supports solides et en phase liquide.
La focale principale restera la synthèse de nanoparticules métalliques à surface active élevée et impliquant des métaux abondants et peu coûteux (tels que Cu, Fe, Ni, Co). Cette synthèse sera réalisée dans un solvant avec une pression de vapeur négligeable et à faible impact environnemental (glycérol et dérivés, liquides ioniques dérivés de la choline), afin d’immobiliser les espèces métalliques, d’éviter leur lixiviation, ainsi que de favoriser leur stabilité en évitant leur désactivation. L’ICIQ développera des catalyseurs moléculaires organométalliques modulaires en modifiant les ligands coordonnés au métal, également à base de métaux peu onéreux et à faible toxicité (tels que Fe, Al et Ni). De plus, de nouveaux organocatalyseurs capables d'activer les substrats par le biais d'interactions faibles, telles que des liaisons hydrogène, seront étudiés, présentant un mode de réaction complémentaire aux catalyseurs métalliques.

TRANSFORMATION CATALYTIQUE DES DÉCHETS INDUSTRIELS

La transformation des déchets industriels (matières grasses, lindane et dérivés) en composés à valeur ajoutée ou en produits ayant un impact faible ou nul sur l’environnement sera réalisée par des procédés catalytiques. La stratégie proposée dans le cadre de TRIPyr a un impact direct sur 8 des 12 principes de la Chimie Verte. La catalyse, l’un de ces principes (principe 9), représente un outil indispensable pour éviter les déchets (principe 1), augmenter l’économie d’atomes de processus (principe 2), augmenter l’efficacité énergétique (principe 6), réduire les étapes d’un processus (principe 8), ainsi que concevoir la synthèse et produits plus respectueux (principes 3 et 4), et utiliser de solvants appropriés (principe 4), ce qui implique un bénéfice environnemental global et une réduction des coûts.

 

VALORISATION DES DÉCHETS A ÉCHELLE PILOTE
COMMUNICATION

Cette action vise à valoriser les déchets industriels grâce aux stratégies suivantes: passage à l’installation pilote en mode discontinu et intensification en flux continu des processus catalytiques. Cette action portera sur le développement et l'optimisation de méthodes de production à l'échelle industrielle à partir d'études techniques de méthodes discontinues et d'études préliminaires continues.
Les activités qui composent cette action ont pour objectif de jeter les bases du développement et de la mise à l'échelle de procédés par lots, ainsi que de l'intensification des procédés en flux continu permettant la transposition à l'échelle industrielle des technologies chimiques développées dans TRIPyr.

TRIPyr s'est donné l'objectif d'informer la société sur la Chimie Verte, ses principes et en particulier sur la position clé que la catalyse occupe pour l’obtention des produits chimiques impliqués dans des secteurs variés : médicaments, polymères ou matériaux pour l’aéronautique, de façon économe aussi en termes d’énergie.

La diffusion scientifique des avancées, les résultats du projet et leurs exploitations auprès de différents acteurs de la société seront un axe important. Des relais locaux graviteront autour du projet afin d’assurer un impact important à la société. La dissémination des résultats se fera aussi au travers de temps de présence sur divers forums grands publics, auprès des collectivités, sur des séminaires d'entreprises, etc...